A WORLD OF WINE

by CloudWines

Solstice septembre

Vin 1 : Château Rives-Blanques, La Trilogie 2013, AOC Limoux blanc

 

(COMMANDER CE VIN en cliquant ici…)

 

La sélection

D’abord, ne pas confondre Limoux blanc et Blanquette de Limoux. Ce vin est bien blanc, mais tranquille ! Nous avons fait connaissance avec la gamme de ce domaine au printemps dernier dans une dégustation collective des vins de l’appellation. Les cuvées présentées (les hauts de gamme du domaine) nous avaient alors emballés. Un coup de cœur conforté lors d’une seconde dégustation cet été. Du coup, on n’hésite à retenir deux cuvées, dont cette Trilogie qui était sélectionnable dans deux millésimes successifs. Le 2012 étant épuisé, nous avons dégusté ce magnifique 2013 qui nous a semblé valoir un grand blanc de Bourgogne. C’est dire ses qualités !

L’appellation et le Domaine

Limoux se situe dans le piémont pyrénéen, au sud de la ville de Carcassonne. C’est une appellation rare et discrète, avec moins de 2000 hectares en production. L’altitude aidant, les cépages (chenin, chardonnay et mauzac) conservent leur acidité et produisent peut-être les plus « nordiques » des vins blancs du sud de la France. Cette appellation est aussi unique par son cahier des charges qui exige, pour ses vins blancs tranquilles, une fermentation et un élevage en fûts de chêne.

 

Jan et Caryl Panman Rives Blanques

 

 

C’est un coup de cœur pour la région qui a poussé le couple anglo-hollandais, Jan & Caryl Panman, a racheté la propriété en 2001. Ses 20 hectares sont situés sur un plateau à 350 mètres d’altitude, au pied des Pyrénées et du pice de Rives-Blanques. Depuis plus de 30 ans, c’est Eric Vialade qui dirige le domaine. Méticuleux dans l’ensemble de son approche, il réussit même dans un millésime compliqué comme l’était 2013, à ne garder que la meilleure partie. Le château est spécialisé dans les vins blancs, tranquilles pour la plupart. Il produit plusieurs cuvées dont ce très beau vin rare (seulement 1500 bouteilles) élaboré à partir des cépages de l’appellation, chenin blanc, chardonnay et mauzac (vinifiés séparément), fermeté et élevé 6 mois en fût.

 

Note de dégustation

L’élevage en barrique reste discret et parfaitement intégré dans ce vin à la robe dorée et aux arômes raffinés qui hésitent entre le fruit blanc et les épices douces. Sa texture est juste patinée par un élevage à peine perceptible qui donne, au contraire, un surcroît de volume et de longueur à ses saveurs fruitées. Bonne puissance, de la longueur et une excellente fraîcheur pour ce blanc élégant qui ferait honneur à des plats de poisson ou de volaille raffinés, ou à des fromages des Pyrénées.

 

 

 

 

 

Vin 2 : Château Château Ollieux Romanis, Atal Sia, 2013, Corbières Boutenac

 

(COMMANDER CE VIN en cliquant ici…)

 

La sélection

Gouté dans bien des millésimes, et repéré à nouveau en septembre dans une dégustation des vins de l’appellation, cette cuvée, comme d’autres, prouve que le Languedoc n’est pas qu’une terre de bon rapport qualité prix mais aussi de grands vins.

 

 

Caveau Degustation Ollieux

 

 

L’appellation et le domaine

Avec ses 17 000 ha entre Pyrénées et Montagne Noire, Corbières est une des plus vaste AOC du Languedoc, d’où l’idée de distinguer des sous-terroirs, dont Boutenac, le plus connu, qui couvre moins de 200 ha. L’altitude, les fortes chaleurs locales, la présence de vieilles vignes, et la part importante de carignan forgent le caractère de ces vins, délibérément puissants et intenses. Fondé en 1868, repris en main et agrandi par Pierre Borie depuis ls années 2000, le domaine verse du bon côté de la modernité. Une gamme complète, des vinifications variées, des expérimentations permanentes, bref, le château est une des belles illustrations du Languedoc d’aujourd’hui. Atal Sia, « ainsi soit-il» en langue d’Oc, est son haut de gamme : des vignes de 60 à 100 ans et des rendements de 35 hl/ha pour cet assemblage dominé par le carignan, le grenache et le mourvèdre.

 

Pierre Borie Ollieux

 

Dégustation

Puissant et délicat, voilà les sensations que procurent ce beau vin sudiste. On sent la grande maturité du fruit à travers une belle gamme d’arômes de fruit noir, de plantes aromatiques, d’olive noire et d’épices. La bouche charme par son volume, sa texture et sa fraîcheur qui donne une dimension très vivante à l’ensemble. Solaire et fin, un beau vin pour un gigot au thym, des viandes braisées et confites. Servir à 16°.

Commentaires ( 0 )

    Laissez un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont signalés *